🚔🇫🇷 Police Secours, flics « de base Â»

📌 Je suis une entité, une seule femme mais aussi des dizaines de milliers d’Hommes, je suis le 1er rempart, la 1ère intervenante.

➡ Souvent raillés par la population, les « bleus », les petits flics, les patrouilleurs…

➡ Parfois même moqués ou dénigrés par certains collègues , des collègues qui n’ont jamais connu ce travail, ou qui l’ont oublié (mais ça ça parait tellement impossible…), le qualifiant de « service le plus bas ».

⚠️ Je suis sur tous les fronts, des missions se déclinant à l’infini : accidents, incendies, femmes et enfants battus, bagarres, tapages, secours au SDF, découvertes de cadavre, crimes et délits en tout genre… et j’en passe des centaines.

🔺 Mais comme ce n’est pas suffisant, notre hiérarchie nous demande aussi toujours plus de verbalisations ou d’interpellations, souvent sans scrupule et au détriment du secours lui-même.

🚔🇫🇷 Je suis celle qui arrive quand vous faites le 17, nous sommes ceux qui arrivent quand vous n’avez plus de solution. Parfois ceux qui arrivent pour rien, parce que certaines personnes pensent pouvoir nous employer au moindre cailloux dans la Crocs.

🚔 Je suis de la « base » comme c’est souvent qualifié, mais une base c’est une fondation, une base c’est indispensable, sans base, sans primo-intervenant, les services spécialisés interviennent sans information, sans pouvoir se préparer.

🔥 Je vois des choses pas très belles, je vois du sang, des morts, de la violence, souvent je perds foi en la nature humaine car je l’explore dans ce qu’elle a de plus immonde.

🔥 Je transporte sans matériel adéquat et dans le même véhicule, des gens en détresse, souillés parfois par le sang, le vomi, les excréments, je transporte des animaux errants, des scooters, des enfants, des victimes, il y a quelques années je transportais aussi les cadavres, posés simplement dans une housse sur le sol à l’arrière de ce car délabré.

🔥 Je ne compte pas mes heures, je sais à quelle heure je commence, mais je ne sais jamais quand je rentre.

➡ Je ne me plains pas, parce que malgré tout ça j’aime cette « base », ces missions incroyables ou insolites parfois, jamais de routine, partir au travail sans savoir ce qu’il va m’arriver, je suis fière d’être aussi polyvalente. Ces situations qui ont crée des liens très particuliers avec mes collègues, ces collègues qui sont sans doute les seuls à comprendre vraiment.

🚔🇫🇷 Nous sommes spécialisés en rien, mais préparés à tout voir, à tout gérer.

📌 Hier certains de nos frères « de base » ont abattu un terroriste au péril de leur vie, avec leur petit matériel, empêchant sans doute la perte d’autres nombreuses vies humaines.

🚨⚠ En quelques secondes nous prenons des décisions sur la voie publique qu’un juge mettra plusieurs années à analyser. ⚖

⚠️ Une manière de faire, une logique, une psychologie rapide que seuls nos anciens et l’expérience nous apprennent, parce que c’est ça flic « de base », c’est apprendre sur le tas et conjuguer avec la condition et l’humeur de chacun.

⚠️🚔 On peut vouloir s’envoler vers d’autres services et c’est bien légitime, mais cette expérience acquise est le fondement même du travail de policier, en Police Secours on en apprend tous les jours, jusqu’à la retraite parfois.

🇫🇷 Au service constant et H24 d’une population qui ne s’en rend pas forcément compte ou qui en profite, mais aussi qui parfois nous remercie, rarement, et même si ça ne remplacera pas les heures loin de la famille, c’est déjà une belle récompense.