MUSELIÈRE POUR UNE ASSOCIATION ?

Comme ce fut le cas pour Guillaume à la suite des manifestations policières de 2016, le lundi 21 août, c’était au tour de Maggy et Stéphane, respectivement présidente et vice-président de la MPC, d’être convoqués à l’IGPN pour manquement au code de déontologie.


Ce qui leur a été reproché?


Une intervention au journal de TF1 en juin, jour du triste anniversaire de l’attentat de Magnanville, où nos 2 porte-paroles avaient déclaré, en résumé, que rien n’avait changé pour nos conditions de travail depuis ce tragique événement, depuis Viry-Châtillon et depuis nos manifestations.

Nous avions tout mis en œuvre pour que cette grogne et ces marches «illégitimes» deviennent totalement légitimes avec la création de l’association MPC.

L’administration tente maintenant de leur mettre une pression écœurante avec cette énième convocation devant notre adorée IGPN.

Que faut-il penser de cette manipulation, de cette méthode, de cette tentative de terreur, de faire subtilement planer le spectre d’une révocation?

Alors que tous les jours nous risquons nos vies pour les citoyens dans des conditions déplorables et hallucinantes!

C’est au nom de la MPC, et en VOTRE nom que Maggy et Stéphane se sont exprimés dans les médias.

Lors de cette convocation, ils n’ont pas failli à leur courage habituel en réitérant leur propos, en les étayant, en contrant l’argument opposé de l’enveloppe de 250 millions d’euros (rires).

Ils ont PERSISTÉ et SIGNÉ au risque de se voir infliger une lourde sanction, au risque même de perdre leur travail si l’Administration cherchait à faire tomber une tête afin de nous réduire au silence à jamais (jamais de la vie).

Que faut-il penser de ça quand on sait qu’un candidat à l’élection présidentielle n’a pas été pénalement inquiété alors qu’il prétendait publiquement que les policiers étaient des agresseurs, que notre collègue Xavier n’aurait pas été tué s’il n’avait pas été armé et si nous ne terrorisions pas les jeunes dans les quartiers populaires ?


La MPC 59 a déposé plainte contre les propose de Monsieur POUTOU Résultat :

«Classement sans suite»…


Des propos nauséabonds, nauséeux, irrespectueux, outrageants, les termes ne manquent pas…

De même, que souhaiter à ceux qui crachent sur nos forces de l’ordre alors qu’elles sont plus que jamais en première ligne pour défendre les Français!

Qu’ils se voient dans l’avenir au moins autant inquiétés que ceux qui ont osé se lever pour porter la parole des bâillonnés.

Oui, essayer de museler l’association MPC semble être devenu une priorité mais entendez-le, nous continuerons à nous battre et nous relèverons la tête comme aux plus sombres heures de notre histoire, n’en déplaise aux bien pensants.

A nos amis Maggy et Stéphane,

exposés pour avoir voulu défendre ceux qui protègent le peuple,

MERCI !