Injures et menaces : Le MPC saisit le Procureur de la République

L’apologie de crimes à l’encontre de fonctionnaires de police se développe de manière inquiétante sur les réseaux sociaux et dans les cris des manifestants.

Alors qu’il semble normal de vouloir « bruler » « tuer » « égorger » « des chiens de flics » ainsi que leurs familles, l’association MPC trouve cela tout simplement intolérable, inquiétant et sordide.

Le constat d’abandon est indéniable, le sentiment d’être trahis, salis, nous envahit.

Nous devons une fois de plus regarder par-dessus notre épaule en rentrant chez nous, pour être certains de ne pas être suivis par un « sauvageon meurtrier ».

Les événements récents survenus sur la commune d’Aulnay-sous-Bois, ou une patrouille de la BAC a été prise à partie par des individus préparés et déterminés à « brûler » du flic, nous rappellent des épreuves douloureuses.

Seul le sang froid de ces fonctionnaires a permis de les sortir de cette folie meurtrière.

Le manque de réactivité de nos défenseurs et de nos représentants, nous pousse en tant qu’association de défense des fonctionnaires de police à agir en saisissant Monsieur le Procureur de la République du Tribunal de Grande Instance de Paris.

Enfin, et parce qu’iI est nécessaire de travailler en collaboration, nous envoyons à notre Ministère une copie des nombreux écrits menaçants que nous avons pu relever.