3 semaines déjà !

Collègues, cela fait maintenant plus de trois semaines que nous nous mobilisons tous pour notre avenir. Dans cette optique, nous souhaitons organiser ce mouvement parti d’un énième drame de notre profession et exprimant le ras le bol de tous. Cela fait maintenant un mois que nos collègues ont été lâchement attaqués par des « sauvageons »… Quelle mesures officielles ont été prises par le gouvernement ? Qu’en est-il de l’avenir de nos collègues blessés ? Et qu’en est-il de l’avenir de chacun ? Nous qui constatons que malgré un coup de gueule ces attaques sont devenus quotidiennes et ne font plus la une des médias tellement elles sont devenues banales.

Toute la famille Police est conviée à avancer et à travailler ensemble, dans ce même élan de solidarité et de fraternité dont nous faisons preuve. Les revendications communes apparues sans concertation générale prouvent le malaise profond de notre profession. De plus, le soutien total des autres professions du service public et des citoyens montre l’inquiétude de chacun dans l’évolution de notre société. Seul les politiques ne prennent pas en considération ce mal-être sociétal qui nous inquiète tous. Nous attendons de grandes réformes et pas des effets d’annonce comme il a toujours été fait depuis des années.

Il faut savoir que nous entrons dans un mouvement sans précédent, qui court-circuite toutes les structures en place, la première étant bien évidement les syndicats qui tentent de reprendre le mouvement, mais surtout de le contrôler. C’est pour cela qu’il était certainement nécessaire de créer une association dans l’urgence afin de lancer une structure saine partant de la base pour porter nos revendications sans qu’elles ne soient négociées au rabais. L’association MPC n’a pas pour but de prendre la parole à la place des autres mais simplement d’être la première prise de parole, comme ce soir du 17 octobre où les collègues se sont exprimés sans réserve, pour que chacun puisse prendre la parole à son tour. Cette association composée de membres provisoires a vu le jour pour pouvoir organiser des manifestations légales sur la capitale mais aussi d’inviter chaque département puis chaque région à se structurer de la même façon afin d’établir une légitimité aux yeux de tous et que chacun apporte ses revendications au plan local comme national.

Nous avons pris conscience que nous avions tous les même revendications, que ce soit à Nice, Marseille, Toulouse, Paris, Lyon, Lille et partout ailleurs… et que nous étions capables d’avancer grâce à cette majorité qui fait si peur à nos hauts placés. La colère n’est pas prête de s’arrêter et les rassemblements vont continuer tant que la structure n’est pas terminée. Si chaque département pourvu d’ une association représentative s’unissent, nous pourrons alors nous concerter pour mener des actions coordonnées avec toutes les régions sur le territoire national.

Nous invitons tous ceux qui se sont mobilisés ou qui souhaitent se rallier à la mobilisation à rester soudés et à ne pas se désunir, nous avons tous le même objectif :
Ramener l’ordre et les valeurs de la République dans la sécurité et la dignité de tous.
La force qui a mené ce mouvement jusqu’ici aujourd’hui est l’union nationale et c’est ensemble que nous avancerons. Il faut que chacun apporte sa pierre à l’édifice et la récompense sera commune lorsque nos revendications seront écoutées et étudiées, car ces changements ne se feront pas en deux jours ni en une semaine. Nous resterons attentifs et mobilisés pendant les mois qui viennent.

Pour conclure, chers collègues, nous vous invitons à vous réunir localement afin de désigner vos représentants et à créer une association par département dans le but de relayer un maximum d’informations et de nous unir. C’est ensemble comme nous sommes fort. Vive la famille police.

Tous Unis